Les discriminations syndicales enfin incontestées

Une étude réalisée par le Défenseur des droits et l’Organisation internationale du travail démontre que les discriminations syndicales sont une réalité dont les pouvoirs publics refusaient, jusqu'à présent, d'en reconnaître l'ampleur. Les chiffres viennent étayer ce que les syndicalistes dénoncent depuis plusieurs années : être syndiqué, être syndicaliste, expose à des risques professionnels et des mesures de rétorsion.

Si La Bourse du Travail n’existait pas, il faudrait l’inventer

Née en 1926, la bourse du travail d'Aubagne propose une aide aux salariés des entreprises privées d'organisation syndicale (droit du travail, aide juridique, prud'hommes...) mais aussi des journées d'études, des journées culturelles et festives. Malgré la tentative récente de la municipalité LR de museler l'expression syndicale en la faisant disparaître, elle continue à exercer son rôle essentiel dans un climat social tendu.

Ville d’Aubagne : le dialogue est-il encore possible ?

L'administration municipale est-elle enfin décidée à nouer un dialogue constructif avec les élu.e.s du personnel ? La rencontre prévue le 5 septembre entre d'une part les organisations syndicales et, de l'autre, le directeur général des services, avant la prochaine CAP, nous éclairera sur ses intentions réelles. Comme il s'y est engagé le 28 juin, le Directeur … Lire la suite Ville d’Aubagne : le dialogue est-il encore possible ?

CAP : Entretien, quand tu nous tiens…

L’évaluation des compétences et de la valeur professionnelles des agents doit être faite avec des critères objectifs et mesurables et partagés par tous, pour accompagner au mieux les agents dans le déroulement de leur carrière. Ce n'est pas le cas avec cet " extrait de l'entretien professionnel " imposé par la Direction des Ressources Humaines qui a servi de base à l'évaluation des agents dans le cadre de la promotion interne. Démonstration.

L’information syndicale est un droit

Deux journées d'information sont organisées les 18 et 24 juin en direction du personnel municipal par les syndicats Cgt de la Ville d'Aubagne. Il sera question, entre autres, du "rifseep", ce nouveau régime indemnitaire qui a vocation à remplacer progressivement la plupart des primes et indemnités existantes. Il sera aussi question de la nouvelle formule de l'entretien annuel que l'administration municipale veut imposer sans aucun dialogue avec les représentants du personnel.

Aubagne à la « Belle Époque » : Les prolos s’invitent à la fête

Elle n'était pas invitée, ni même désirée mais elle s'est invitée à la fête : la classe ouvrière a fait une apparition remarquée lors de la manifestation "1895, La Belle Époque" organisée par la Ville d'Aubagne pour célébrer l'anniversaire de la naissance de Marcel Pagnol.

Municipaux : la CFTC portée disparue

Quatre mois après leur naufrage aux élections professionnelles, les listes CFTC n'ont toujours pas donné de leurs nouvelles. Pourtant il va bien falloir que ces "représentant.e.s du personnel" retroussent leurs manches pour ne pas sombrer dans le ridicule.

Le Festi’Red veut refaire le monde

Le collectif jeunes de la Fédération des Services Publics a le plaisir de vous annoncer la quatrième édition du Festi’Red. Il aura lieu du vendredi 7 au dimanche 9 juin 2019 dans le département du Rhône au CIS de Lyon.

Régime indemnitaire : À grade égal, prime égale

À Aubagne, tous les agents municipaux ne sont pas logés à la même enseigne. Certains ont pu bénéficier d'une augmentation de leur régime indemnitaire en toute discrétion et en opposition au principe établi « à grade égal, prime égale » pour tous les agents. Dans un courrier envoyé le 6 février au maire Gérard Gazay, les élus Cgt du personnel réclament l'égalité de traitement pour tous les salariés et une augmentation générale de cette prime pour compenser la perte du pouvoir d'achat.

Ville d’Aubagne : les représentants CGT du personnel veulent faire entendre la voix des salarié(e)s

À l’initiative de notre organisation, une rencontre a eu lieu le 23 janvier entre les élu(e)s CGT du personnel de la Ville d’Aubagne et le Directeur général des services, Joël Raffin. L’objet de cette rencontre était de porter à la connaissance de la Direction municipale, les revendications de nos syndicats, employés et cadres, et, dans une volonté d’apaisement, de construire enfin les bases d’un dialogue social.